Club Table Ronde

Toi, oui toi là!! Inscris toi !!

Multiples activités ludiques, jeux de sociétés, de stratégie, de cartes, de rôles.

Reprise des activités du soir le 30/09

Le Katapesh

Partagez
avatar
Yaug
Chevalier

Messages : 106
Date d'inscription : 23/09/2015
Age : 30
Localisation : Bayonne

Le Katapesh

Message par Yaug le Dim 13 Nov - 16:47

Le Katapesh peut paraître hostile, brutal, malhonnête, opportuniste, pieux et parfois magnifique aux yeux de l'étranger, mais il ne sera jamais monotone. Ses ruines, ses marchés, ses habitants et ses champs de pesh seront autant de trésors à découvrir et à conserver en mémoire.

Géographie du Katapesh

Pays situé sur la côte est du Garund, entre l'Osirion et le Nex, le Katapesh tire son nom de sa capitale, Katapesh. Celle-ci et quelques autres lieux mis à part, le pays est un immense désert prolongeant au sud de celui de l'Osirion.

Le pays est bordé au nord par les Pics d'Airain, petite chaîne de montagnes qui sépare le pays de l'Osirion, et à l'ouest par la fin de la Barrière, vaste massif montagneux qui traverse tout le nord du Garund. Au sud, la rivière Katapesh, affluent du fleuve Ustradi, sert de frontière avec le Nex.

Si le climat général du Katapesh est relativement chaud et sec, le sud du territoire connaît néanmoins quelques rares précipitations en raison des vents dominants venant de l'Océan Obari. Cette différence a permis la présence de savanes herbeuses dans le sud du pays, rendant possible une activité agraire et des plantations naturelles. On notera aussi qu'il existe deux périodes dans l'année où les vents tournent et amènent de violents orages depuis le centre du Garund. Ces pluies diluviennes viennent alors remplir les lacs asséchés du désert et forment des oasis qui ne durent que quelques mois.

Parmi la flore endémique du pays, le pesh est sans doute la plus connue des plantes. C'est un petit cactus bulbeux à épines dont le lait fermenté est réputé pour ses vertus euphorisantes et apaisantes. Mais attention, si la consommation de ce produit est autorisée à l'intérieur des frontières du Katapesh, les autres nations de Golarion le considèrent comme une drogue et sa consommation y est interdite.

Histoire du Katapesh

Suite à l'interdiction de la religion de Sarenrae en Osirion, ses adeptes s'enfuirent et s'établirent un peu plus au sud dans le désert, dans un lieu qu'ils appelèrent Bastion de Sarenrae. Une partie des fervents quittèrent la petite communauté et poussèrent leur recherche d'un havre de paix un peu plus à l'ouest. Ils s'établirent au milieu d'une vallée où trônait un Sphinx et nommèrent ce lieu la Ville d'Or.

Durant plusieurs siècles, la ville, dénommée alors Etoile des Sables, se développa malgré les nombreux pillages et mises à sac. Cette situation dura jusqu'en 2589 ou une tempête de sable détruisit pratiquement toute vie dans la vallée et ensevelit la ville. Les survivants s'enfuirent, abandonnant leur ville et leurs biens derrière eux.

Un siècle plus tard, alors que plus aucune forme de vie n'y habitait, une femme appelée Nimhar prit le contrôle des ruines et commença à les restaurer. Tant et si bien que des gens revinrent s'y installer. La nouvelle cité reprit son développement discrètement jusqu'à ce que vers 3250, un alchimiste appelé Atopu découvrit les propriétés narcotiques d'un petit cactus qu'il nomma pesh. Cette découverte attira de nombreux criminels et marchands. L'un d'entre eux, Oeil-de-Jade, renversa Nimhar et prit le pouvoir. Il renomma la ville Katapesh, nom qu'elle a conservé jusqu'à présent.

Quelques années plus tard, en 3256, des raids gnolls firent tomber le Bastion de Sarenrae et la plupart de ses habitants furent vendus comme esclave à la ville de Katapesh. Se sentant abandonnés par leur déesse, les survivants du bastion renommèrent leur cite Solku. Encore quelques années plus tard, des esclavagistes venus d'Okéno essayèrent d'envahir à nouveau Solku, mais cette fois ci, ses défenseurs repoussèrent les envahisseurs.

En 3725, les Maîtres du Pacte prirent possession de la ville de Katapesh et commencèrent la construction du nouveau palais et de murailles.

Près de 500 ans plus tard, les Paladins de Sarenrae retournèrent à Solku et y établirent une garnison pour combattre les esclavagistes de la région.

Enfin, vers 4700, les Paladins d'Iomédae vinrent prêter main forte aux habitants de Solku contre un raid gnoll. Si la ville fut sauvée, tous les paladins périrent.

Les Maîtres du Pacte

Les Maîtres du Pacte sont une organisation commerciale qui dirige de façon autoritaire le pays. Ils sont à l'origine du développement de la ville de Kapatesh et l'extension de leur influence sur le territoire a unifié le pays.

D'origine inconnue et inhumaine, ils ont développé leur commerce sur tout Golarion, important et exportant des biens jusqu'au Tian Xia.
avatar
Yaug
Chevalier

Messages : 106
Date d'inscription : 23/09/2015
Age : 30
Localisation : Bayonne

Re: Le Katapesh

Message par Yaug le Dim 13 Nov - 16:57

Le Katapesh, une nation commerciale

Selon la plupart des historiens, c’est bien avant la mort
d’Aroden que des individus au sujet desquels on ne sait que
peu de choses sont venus sur le territoire qui allait devenir le
Katapesh. Là, ils ont installé les bases d’un large marché où
il était possible de se procurer toutes sortes de biens, légaux
ou illégaux.
Bien vite, ces marchés devinrent aussi grands et connus
que ceux d’Absalom, puis un port se développa autour
de ces centres commerciaux. Puis le port devint une ville
importante, Katapesh, puis enfi n une nation, le Katapesh.
La rumeur veut qu’on y trouve de tout ; c’est en tout cas vrai
qu’on peut s’y procurer des poisons ou autres substances
rares, des drogues (comme le célèbre pesh, qui tire son nom
du Katapesh d’ailleurs, et qui est fabriqué à partir de lait
extrait des cactus de cette nation), des composantes magiques
de toutes sortes, et surtout des esclaves (robustes barbares
des terres du Nord, danseuses varisiennes aux tatouages
mystérieux, conteurs et artistes elfes, acrobates tians, créatures
mi-singes mi-humaines provenant de l’Étendue Mwangi, ...).
L’important commerce d’esclaves qui nourrit le Katapesh
lui vaut d’ailleurs l’inimitié de la nation d’Andoran (de
nombreux Corsaires Gris provenant de cette nation férue
de liberté ont d’ailleurs coulé plusieurs navires à esclaves
katapéshites).

LA SOCIETE KATAPESHITE

Au sommet de la société du Katapesh se trouvent les
mystérieux Maîtres du Pacte, des êtres qu’on dit inhumains,
hauts de plus de 2 mètres, qui portent des masques lors de
chacune de leurs très rares apparitions publiques et qui
n’interviennent jamais directement dans les aff aires du
Katapesh.
La rumeur veut que toute personne qui parviendrait à
voir le véritable visage d’un des Maîtres du Pacte serait
instantanément frappée de folie. C’est au centre de la ville
de Katapesh, dans un immense palais aux multiples minarets
ornés de bulbes en métal brillant, que vivent les énigmatiques
Maîtres du Pacte.

LES VILLES DE KATAPESH

La ville est officiellement dirigée par les Maîtres du Pacte
et le Conseil des Marchands, mais c’est le Représentant
du Pacte, un certain Hashim ibn Sayyid, qui s’occupe des
aff aires de la ville au jour le jour. Lorsque c’est nécessaire,
les dirigeants utilisent les Aluums pour faire appliquer leurs
décisions  ; il s’agit de golems de métal qui, dit-on, sont
animés grâce à l’âme d’esclaves devenus trop âgés.

La capitale et principale ville de la nation du Katapesh
s’appelle également Katapesh. Il s’agit d’une cité composée
de larges agglomérats de bâtiments de pierre et comportant
de vastes places destinées à accueillir les marchés. Les plus
connus de ceux-ci sont sans doute l’Empire de l’Étrange
[Peculiar Emporium] et les Étals de Nuit [Nightstalls],
où on trouve tout ce qui ne pourrait pas être vendu dans
les marchés plus régulés. Le principal temple de la ville de
Katapesh est le Dépôt Immaculé [Immaculate Repository],
un lieu de culte dédié à Abadar et dirigé par le Maître du
Trésor Jalal Abdul-Abadar.
Okéno, une autre ville du Katapesh, située sur une île à l’est
des côtes, est surtout connue pour ses marchés aux esclaves,
les Foires à Chair [Fleshfairs] et ses galions à esclaves aux
voiles jaunes.
De l’autre côté, aux pieds des Pics Audacieux, on trouve la
ville fortifi ée de Solku. Ses murs lui ont permis de survivre à

un assaut et à un siège mené par les tribus
de gnolls du Canyon Blanc il y a sept ans.
Mais c’est grâce au courage et au
sacrifi ce des paladins d’Iomédae
que le siège de Solku a été brisé,
lors de la Bataille de la Grêle
Rouge. Tous ces courageux
paladins y ont perdu la vie,
mais, depuis lors, un groupe de
paladins de Sarenrae appelés les
Veilleurs de l’Aube [Dawn Vigil]
s’y sont établis dans la Citadelle
Lambent, attentifs à toute tentative
d’attaques par les tribus gnolls.
Les gnolls, aidés par des
hyènes domptées, se contentent
généralement d’attaquer les
voyageurs, les convois et les villages
du désert pour capturer des esclaves
qu’ils revendent ensuite sur les marchés
du Katapesh, mais ils pourraient devenir
plus ambitieux. Près de Solku, on trouve
également le Fort Longjaw qui sert
de première ligne de défense contre les
invasions et parfois d’abri temporaire aux
voyageurs.
On peut également citer la communauté gnome de PlaineTrouveur
[Finderplain] au centre du Katapesh, où on trouve
des maisons vides que les visiteurs peuvent occuper pendant
quelques temps avant de les laisser pour de futurs visiteurs.
Dans les déserts du sud, on trouve également une loge des
Éclaireurs dirigée par le nain Var Pinder ; celle-ci fait aussi
offi ce de musée et de point de départ pour de nombreuses
expéditions.

La géographie du Katapesh

Le territoire du Katapesh regroupe des environnements
diff érents. Au nord et à l’ouest, on trouve des chaînes de
montagnes interrompues ici et là par des collines vallonnées
ou des cols permettant de les traverser. On y rencontre des lézards géants à ailettes appelés écailles-rasoirs [razorscales],
des lions des montagnes, des chèvres sauvages, des dragonnes
et surtout des gnolls.
Lorsqu’on se dirige vers le sud, les montagnes cèdent la
place à une vaste savane parsemée de bosquets d’arbres en
forme de gigantesques ombrelles (seul le sommet de leurs
troncs élancés porte des branches). Les quelques rivières qui
sillonnent cette région abreuvent les créatures qui l’habitent :
des lions katapéshites (de magnifi ques animaux à fourrure
dorée et à crinière blanche), des zèbres, des chiens esquiveurs
[blink dogs], des camélopards (une sorte de girafes), et des
calopi (de petites antilopes).
Ici et là au sein de la savane, des sources d’eau chaude
provenant des profondeurs donnent naissance à des minijungles
luxuriantes où on trouve des alligators, des serpents
géants, des lézards, des striges ainsi que quelques tribus
d’hommes-lézards.
Puis, plus loin encore vers le sud, la savane cède le pas à
des plaines arides. C’est là que se trouvent les nombreuses
fermes à pesh qui assurent au Katapesh des rentrées
financières conséquentes. En tout cas, des
rentrées fi nancières assez vastes
pour rendre ces établissements
rentables malgré les scorpions, les
rats-chacals, les anguilles des sables
qui peuplent ce désert aux côtés de
chameaux, de chevaux sauvages, de
behirs, de basilics et de busards.

Le climat du Katapesh

Le Katapesh connaît un climat plutôt
régulier et chaud la plupart de l’année. Les
deux exceptions notables sont les saisons
des pluies qui se produisent au début du
printemps et au début de l’automne  ; 3
semaines d’orages quasiment ininterrompus
(avec parfois des accalmies d’une heure au
plus). Ce sont ces pluies qui remplissent les
rivières et les bassins et permettent aux plantes et
aux animaux du Katapesh de survivre.
Les saisons des pluies sont l’occasion de cérémonies festives
dans la ville de Katapesh, au cours desquelles les fi dèles
de Gozreh organisent des processions et distribuent des
coquillages porte-bonheur.

avatar
Yaug
Chevalier

Messages : 106
Date d'inscription : 23/09/2015
Age : 30
Localisation : Bayonne

Re: Le Katapesh

Message par Yaug le Dim 13 Nov - 17:26

Le Katapesh ! Pays de l’aventure, du
frisson et de la drogue, où le passé et le
présent se fondent dans les anciennes
ruines et les vieux monolithes érodés
qui réapparaissent soudain après des
siècles d’oubli. Les tempêtes de sable
balayent les dunes et dégagent les flancs
plats des pyramides. Des caravanes se
perdent dans la savane et découvrent les
restes d’anciens villages dont les habitants
ont disparu en laissant quelques reliques
derrière eux. Les souvenirs et les bijoux
de l’ancien Katapesh affluent vers la cité du
même nom pour se retrouver sur les étals et
dans les boutiques de la ville du commerce. Ici,
le collier en or battu d’un pharaon osirien est posé,
pêle-mêle, à côté de blocs de pesh bien lisses tandis
qu’un énigmatique maître du Pacte passe non loin, de sa
démarche glissante, le visage dissimulé par un masque pour
éviter que les gens ne basculent dans la folie à sa vue.
Le Katapesh peut revêtir bien des aspects : hostile, violent,
malhonnête, opportuniste, primitif, pieux ou même beau,
mais jamais monotone.
Bienvenue dans le bazar du bizarre, étranger.


KATAPESH, LE PAYS

Le Katapesh comprend divers types de terrain et de climats,
tous aussi variés que les marchandises de ses souks. À
l’ouest et au nord, d’impressionnantes montagnes se
dressent comme des fers de lance et bloquent le chemin vers
l’Osirion. Des collines aux pentes plus planes et certains cols
permettent de gagner ce pays par le nord, mais la plupart
des voyageurs préfèrent s’y rendre en bateau. Ces montagnes
sont habitées par des gnolls qui connaissent les passes et les
cols mieux que n’importe qui. Ceux qui tentent de traverser
les montagnes sans s’y être préparés finissent généralement
sur un bateau... comme esclaves dans le ventre d’une galère
en route pour les Foires de chair.
Au sud des montagnes, une chaude et verte savane s’étend sur
des kilomètres. Des bosquets d’arbres, dont les longues branches
poussent seulement au sommet du tronc, forment de vastes
ombrelles qui protègent partiellement du soleil. De maigres
rivières et des mares stagnantes offrent leur eau aux nombreux
animaux qui sillonnent les plaines fertiles comme les girafes,
les lions du Katapesh, les gazelles et autres. À cette savane
succèdent parfois des jungles luxuriantes qui se développent
autour de points chauds, des cheminées souterraines qui
réchauffent la zone et transforment l’eau douce en eau boueuse
et sulfureuse. Dans ces endroits, la flore prospère.
Plus au sud encore, la plaine se dessèche et laisse la place aux
étendues arides des déserts. Et c’est là que se trouve le grenier
du Katapesh, le berceau de la richesse des
habitants, car c’est dans cette région que
pousse le pesh. Ce cactus bulbeux et très
épineux produit une sorte de lait que les
fermiers font fermenter pour obtenir le
pesh, la célèbre drogue légère du pays, qui
provoque une douce euphorie. L’idée de
cultiver du pesh et de gagner de grosses
sommes d’argent suffit à justifier que l’on
affronte les dangers du désert : les scorpions,
les rats-chacals, les anguilles des sables et les
anciennes malédictions.


LA RELIGION AU KATAPESH

Au Katapesh, le culte d’Abadar est le plus répandu. Le
dieu du commerce, des villes et de la monnaie dispose
du soutien des acheteurs et des vendeurs des célèbres
marchés du pays. Même les fidèles des autres divinités
murmurent souvent une prière à Abadar avant d’entamer
des négociations commerciales ou laissent quelques pièces
dans l’une des urnes du dieu après une transaction réussie.
Après Abadar, c’est Sarenrae qui possède le plus de
fidèles au Katapesh. Dans un pays où le soleil est si fort
que la chaleur peut blesser ou même tuer, il est normal
que beaucoup de gens révèrent la déesse du soleil et de la
guérison. Les paladins de Sarenrae jouent un rôle essentiel
dans la défense de Solku et de l’ensemble du Katapesh, c’est
pourquoi la plupart des habitants les considèrent comme
d’admirables croisés bienveillants. Malheureusement, le
succès de Sarenrae attire des serviteurs de Rovagug qui
cherchent à nuire aux fidèles de la Fleur de l’aube.
Desna, Gozreh, Néthys et Pharasma possèdent aussi une
petite congrégation. Les gnolls vénèrent Lamashtu et, dans
les montagnes, on trouve de nombreux autels dédiés à la
Mère des monstres.


LES CRÉATURES DU KATAPESH

Beaucoup d’animaux des plaines et du désert sont typiques
du Katapesh et, à l’étranger, on les connaît seulement sous
forme de luxueuses fourrures négociées sur les marchés.
Dans la plaine, on trouve surtout des lions du Katapesh (de
grandes bêtes au pelage doré et à la crinière blanche), des
gazelles, des zèbres, des chiens esquiveurs, des girafes et de
jolies petites antilopes appelées des calopi. Dans la jungle,
il y a des alligators, des serpents géants, des lézards, des
striges et de rares tribus d’hommes-lézards. Dans le désert,
on trouve des dromadaires, des anguilles des sables, des
basilics, des béhirs, des chevaux sauvages, des scorpions et
des buses alors que dans les montagnes, il y a des lézards à
collerette géants appelés des écailles-rasoirs, des pumas, des
chèvres sauvages, des dragonnes et des gnolls

Contenu sponsorisé

Re: Le Katapesh

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 3:25